Le saviez-vous : qu’est-ce que l’ICANN ?

💡 [ Le saviez-vous ? ] CrĂ©Ă©e en 1998, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) est une sociĂ©tĂ© de droit californien Ă  but non lucratif chargĂ©e de la rĂ©gulation de l'Internet.
20220702_notion_ICANN

CrĂ©Ă©e en 1998, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers ou SociĂ©tĂ© pour l’attribution des noms de domaine et des numĂ©ros sur Internet) est une sociĂ©tĂ© de droit californien Ă  but non lucratif reconnue d’utilitĂ© publique chargĂ©e de la rĂ©gulation de l’Internet.

L’ICANN est nĂ©e de la volontĂ© du gouvernement amĂ©ricain de transfĂ©rer la gestion du systĂšme des noms de domaine, prĂ©cĂ©demment assurĂ©e par les universitĂ©s et les centres de recherche amĂ©ricains, Ă  une organisation Ă  but non lucratif.

D’abord sous contrĂŽle amĂ©ricain, l’organisme s’Ă©mancipe de tout Etat et de toute organisation internationale Ă  partir du 1er octobre 2016.

L’ICANN supervise le rĂ©seau interconnectĂ© complexe d’identifiants uniques qui permettent aux ordinateurs de se reconnaĂźtre entre eux et garantit le bon fonctionnement, la stabilitĂ©, la suretĂ© et l’unitĂ© d’Internet face aux dĂ©fis de l’expansion de l’Internet mondial.

Quels sont les missions de l’ICANN ?

1. Gestion de l'attribution des adresses IP

L’ICANN gĂšre l’attribution des adresses de protocole Internet (Internet Protocol ou IP) et coordonne ces identifiants uniques Ă  l’Ă©chelle internationale.

Les blocs d’adresses IP sont distribuĂ©s aux Registres Internet RĂ©gionaux (RIR ou Regional Internet Registry). Les cinq RIR (AFRINIC, APNIC, ARIN, LACNIC, RIPE NCC) redistribuent Ă  leur tour des blocs d’adresses Ă  des Registres Internet Locaux (LIR ou Local Internet Registry) qui les assignent enfin aux utilisateurs finaux dans leur zone d’opĂ©ration.

2. Gestion du DNS

L’ICANN est Ă©galement responsable de la gestion du systĂšme des noms de domaine (DNS ou Domain Name System). Ce systĂšme associe les adresses IP aux noms de domaine composĂ©s de lettres de l’alphabet, de chiffres et de signes conventionnels, ce qui permet de simplifier l’accĂšs Ă  un site web, ou plus largement, un serveur donnĂ©es.

La sociĂ©tĂ© a aussi pour rĂŽle de gĂ©rer le systĂšme de serveurs racines du DNS. Un serveur racine du DNS est un serveur DNS qui rĂ©pond aux requĂȘtes qui concernent les noms de domaine de premier niveau (TLD) et qui les redirige vers le serveur DNS de premier niveau concernĂ©. 

3. Gestion des extensions

L’ICANN gùre ensuite notamment :

  • le systĂšme de noms de domaine pour les domaines gĂ©nĂ©riques de premier niveau (gTLD ou generic Top-Level Domain) tels que le .com, .net ou encore le .org ;
  • l’attribution des domaines nationaux de premier niveau (ccTLD ou country code Top-Level Domain) tels que le .fr, le .uk ou encore le .it ;
  • l’ouverture des nouvelles extensions.

L’ICANN confie la gestion technique des Top-Level Domain aux registres (ou registries), lesquels dĂ©lĂšguent Ă  leur tour la gestion commerciale aux bureaux d’enregistrement (ou registrars). 

4. Evolution et développement d'Internet

Enfin, l’ICANN oriente l’Ă©volution et le dĂ©veloppement d’Internet avec la mise en place de politiques relatives au bon fonctionnement de l’Internet. 

Quelle est l'organisation de l’ICANN ?

Plusieurs instances participent aux prises de dĂ©cisions de l’ICANN et reprĂ©sentent chacune un intĂ©rĂȘt diffĂ©rent sur Internet.

1. Le Board

Les membres du bord de l’ICANN ont en charge l’administration, le pilotage et la gestion de l’ICANN ainsi que la maĂźtrise des risques.

Le board de l’ICANN est composĂ© de 20 membres Ă©lus ou dĂ©signĂ©s par les diffĂ©rentes instances de l’ICANN : les organisations de soutien (Supporting Organizations), les comitĂ©s consultatifs (Advisory Committees) et le groupe de travail de gĂ©nie Internet (Internet Engineering Task Force).

2. Les 3 organisations de soutien

Les organisations de soutien de l’ICANN (ou Supporting Organizations) sont chargĂ©es d’Ă©laborer des recommandations de politiques dans l’un des domaines d’intervention de l’ICANN. 

On dénombre 3 organisations de soutien :

  • l’ASO (Address Supporting Organization ou Organisation de soutien aux politiques d’adressage) qui est chargĂ©e de la politique des adresses IP (Internet Protocol) et reprĂ©sente les cinq registres Internet rĂ©gionaux (RIR) ;
  • la gNSO (Generic Names Supporting Organization ou Organisation de soutien des noms gĂ©nĂ©riques), qui est chargĂ©e des politiques de fond relatives aux domaines gĂ©nĂ©riques de premier niveau (gTLD) et reprĂ©sente notamment les bureaux et les offices d’enregistrement et ;
  • la ccNSO (Country Code Names Supporting Organization ou Organisation de soutien pour les noms de codes de pays) qui gĂšre les domaines nationaux de premier niveau (ccTLD).

3. Les 4 comités consultatifs

Les comitĂ©s consultatifs sont chargĂ©s d’aider l’ICANN Ă  formuler les recommandations de politiques Ă©laborĂ©es et peaufinĂ©es par les organisations de soutien.

Il existe 4 comités consultatifs :

  • le GAC (Governmental Advisory Committee ou ComitĂ© consultatif gouvernemental) qui intervient sur les dossiers de politique publique en relation avec des lois nationales ou des accords internationaux ;
  • le SSAC (Security and Stability Advisory Committee ou ComitĂ© consultatif sur la sĂ©curitĂ© et la stabilitĂ©) qui fournit une expertise en matiĂšre de sĂ©curitĂ© et d’intĂ©gritĂ© des systĂšmes de nommage et d’allocation d’adresses Internet et Ă©value de maniĂšre continue les services de nommage et d’allocation d’adresses Internet pour identifier des menaces ;
  • le RSSAC (Root Server System Advisory Committee ou ComitĂ© consultatif du systĂšme des serveurs racine) qui intervient sur des questions liĂ©es au fonctionnement, Ă  la gestion, Ă  la sĂ©curité et Ă  l’intĂ©gritĂ© du systĂšme des serveurs racine de l’Internet et ;
  • l’ALAC (At-Large Advisory Committee ou ComitĂ© consultatif At-Large) qui dĂ©fend les intĂ©rĂȘts des utilisateurs finaux de l’Internet.

4. L’IETF (Internet Engineering Task Force)

L’IETF (Groupe de travail de gĂ©nie Internet) est une communautĂ© internationale regroupant des concepteurs, des dĂ©veloppeurs, des chercheurs et des opĂ©rateurs de rĂ©seau intĂ©ressĂ©s par l’évolution de l’architecture de l’Internet et la stabilité de son fonctionnement.

Ce groupe Ă©labore des normes relatives Ă  l’Internet pour les protocoles de communication qui permettent la circulation des donnĂ©es sur le rĂ©seau.

Quelles sont les rĂ©alisations de l’ICANN ?

  • CrĂ©ation, en 1999, d’une politique de rĂ©solution uniforme des litiges en matiĂšre de noms de domaine (procĂ©dure UDRP ou Uniform Domain Name Dispute Resolution Policy). 
  • CrĂ©ation d’un marchĂ© compĂ©titif pour l’enregistrement des noms de domaine gĂ©nĂ©riques, ce qui a menĂ© Ă  un abaissement des coĂ»ts des noms de domaine.
  • À partir de 2003, adoption de directives pour le dĂ©ploiement des noms de domaine internationalisĂ©s (IDN), ce qui a ouvert la voie Ă  l’enregistrement de domaines dans des centaines de langues du monde.
  • DĂ©ploiement, des extensions de sĂ©curitĂ© du systĂšme de noms de domaine (DNSSEC ou Domain Name System Security Extensions) pour la zone racine en juillet 2010, qui permet de rĂ©duire certains types de cyberfraude. 
  • CrĂ©ation, Ă  partir de 2012, du programme des nouveaux gTLD (new gTLDs), afin que toute entitĂ© Ă©tablie dans le monde puisse demander Ă  exploiter son propre domaine de premier niveau. 

Inscrivez-vous Ă  notre newsletter

Découvrez tous les mois les actualités juridiques et informatiques du moment.